Ardbeg

Ardbeg fait partie des whiskies emblématiques de la région écossaise d'Islay. Fondée en 1815, la distillerie Ardbeg incarne le style très tourbé représentatif de l'îleLes single malts de sa gamme officielle sont devenus au fur et à mesure des années des classiques, connus dans le monde entier. Le propriétaire d'Ardbeg, le groupe LVMH, peut se targuer d'avoir obtenu plus de 50 distinctions pour cette distillerie au caractère distinctif. Fait inhabituel, la distillerie d'Islay Ardbeg utilise la majorité de son whisky pour sa gamme de single malt et non pour fournir les blenders. Ardbeg se révèle donc comme un incontournable du paysage du whisky, à travers ses single malts très tourbés.

L’histoire d’Ardbeg débute en 1815 lorsque la famille MacDougall décide de monter une distillerie produisant du whisky , au sud de l’île écossaise d’Islay. Alors que le site se développe, elle est rachetée par Thomas Buchanan en 1838 bien que les MacDougall soient toujours aux manettes de la fabrication du whisky. Répondant au besoin galopant de whiskies tourbés pour les assemblages, Ardbeg devient la distillerie la plus productive d’Islay en 1887 avec 1,1 million de litres de whisky produits. Sa renommée n’est alors plus à faire et en 1911, le nom “Ardbeg” devient officiellement une marque déposée, avec son “A” si emblématique. Ultérieurement, la distillerie Ardbeg est rachetée par Alexander MacDougall & Co Ltd puis par le groupe Hiram Walker en 1977. Elle sera ensuite fermée de 1981 à 1989 malgré le rachat en 1987 par le groupe Allied Distillers. Cette idylle sera de courte durée et la distillerie fermera à nouveau ses portes de 1991 avant d’être rouverte en 1997 par un nouvel acquéreur, The Glenmorangie Company, lui-même racheté en 2004 par LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy).

Le whisky conçu par Ardbeg utilise de l’orge maltée fortement tourbée (50 ppm) qui provient de l’emblématique malterie d’Islay de Port Ellen depuis l’arrêt du maltage à la distillerie en 1981. L’eau utilisée provient du Loch Uigeadail qui donnera son nom à un des whiskies de la gamme et on retrouve des washbacks fabriqués en pin d’Oregon dans lesquels une fermentation longue est réalisée. Après la double distillation, les whiskies sont vieillis dans des fûts de chêne. Si la plus grande proportion d’entre eux sont des fûts de bourbon de premier ou second remplissage (venant des États-Unis), on retrouve entre autres  des fûts de sherry et du chêne français provenant de la tonnellerie Speyside Cooperage. Toute cette production est supervisée par une des grandes figures du whisky, le Dr. Bill Lumsden.

Ardbeg nous fait découvrir la tourbe d’Islay à travers sa gamme récurrente, allant du Wee Beastie au Corryvreckan en passant par l’Uigeadail ou le Ten. Pourtant, Ardbeg propose de nombreuses versions limitées et innovantes. On citera par exemple une maturation effectuée dans l’espace ou l’utilisation de fûts très fortement brûlés. Ainsi, depuis 2012, un rendez-vous a lieu chaque année au début juin : L’Ardbeg Day. C’est l’occasion pour tous les fans de tourbe et d’Ardbeg de découvrir les dernières expériences de Bill Lumsden. Ainsi, Ardbeg renouvelle en permanence ses whiskies afin de proposer des expériences différentes !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. La vente d'alcool est interdite aux mineurs.