Whiskey Irlandais

Si les véritables origines du whisky, ou plutôt du whiskey, sont inconnues, de nombreuses sources attribuent sa paternité à l'Irlande. Saint Patrick, aurait, au 5e siècle, rapporté un alambic de son voyage en Egypte et aurait initié les irlandais à la distillation.
Pionniers de nombreuses méthodes de fabrication, l'Irlande est depuis devenue incontournable dans le monde du whiskey. On parle notamment de la triple distillation ou de l'assemblage d'orge maltée et non maltée que l'on appelle Single Pot Still. Grâce à de récents acteurs ayant apporté une nouvelle dynamique, l'Irlande connaît un regain d'attention inédit et mérité. Appréhendez les classiques de Midleton comme Redbreast ou Yellow Spot, venez dénicher les nouvelles distilleries prometteuses comme Teeling ou Drumshanbo ou sortez des sentiers battus avec des méthodes innovantes comme Currach grâce à notre sélection de whiskies irlandais.

31 résultats

Quelle est la différence entre whisky et whiskey ?

En dehors de l’orthographe, il n’existe pas de nombreuses différences entre whiskey et whisky. Les deux termes sont issus du même mot : Uisce Beatha. C’est un terme gaélique, originaire d’Irlande, signifiant eau de vie. A force de déformation, Uisce est peu à peu devenu whisky, notamment en Ecosse et en Angleterre, tandis qu’il est resté plus proche de sa prononciation originelle de l’autre côté de la mer d’Irlande : Whiskey. En pratique, s’il existe bien des différences entre whisky et whiskey elles sont minimes. Culturellement, le premier est écossais, et distillé deux fois, tandis que le second est irlandais et distillé trois fois. Bien sûr, il y a des exceptions pour confirmer la règle : Waterford en Irlande, qui produit de l’Irish Single Malt Whisky distillé deux fois ou Auchentoshan en Ecosse qui produit du Single Malt Scotch Whisky distillé trois fois. Si le whisky est le plus souvent de malt ou de grain, le whiskey peut également être en Single Pot Still, méthode typiquement irlandaise qui consiste à distiller ensemble de l’orge maltée et non maltée. Retenez que vous ne verrez jamais de whiskey écossais, mais que vous pourrez voir du whisky irlandais. Désormais fabriqué à de nombreux endroits à travers le monde, l’Uisce Beatha s’appelle également whiskey aux Etats-Unis, et whisky partout ailleurs.

Comment choisir son whisky irlandais ?

On ne le répétera jamais assez : Selon vos goûts ! Grâces à ses méthodes typiques, et notamment avec la triple distillation, le whiskey irlandais est généralement issu d’un distillat léger lui procurant des notes fruitées et florales. Si vous souhaitez goûter à ce qu’il y de plus respectueux de ce distillat, il convient de choisir un whiskey qui serait principalement vieilli en fût de chêne ayant préalablement contenu du bourbon, ce type de fût permettant de magnifier un distillat sans trop le marquer de son emprunte. Si vous préférez quelque chose de plus épicé, torréfié, avec une dominante de fruits rouges ou généralement plus marqué, optez plutôt pour un vieillissement en fût de sherry. Si vous êtes habituellement amateur d’orge maltée écossaise, Waterford produit un single malt issu d’une double distillation qui se rapproche des méthodes calédoniennes. Enfin, si vous recherchez un whiskey irlandais original, vous pourrez trouver de la tourbe avec le Teeling Blackpitts ou quelque chose se rapprochant de l’esprit tourbé avec Currach et ses vieillissements singuliers en fûts de chênes toastés aux algues.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. La vente d'alcool est interdite aux mineurs.