Contact

Whisky Écossais

Lorsqu'on entend whisky, on pense instinctivement à ses terres de prédilection : de Campbeltown au Speyside, d'Islay aux Lowlands, ou des Highlands aux îles, bienvenue en Ecosse ! Véritable institution souvent inégalée, le Scotch Whisky nous emmène au cœur de la culture écossaise. Cette sélection de whiskies vous emmènera sur les traces de distilleries emblématiques telles que Jura, Rosebank, Glenfiddich, Talisker, Dalmore, Arran, Aberlour, Springbank, ou encore Ardbeg tout en vous proposant de découvrir les nouvelles pépites nationales. Vous y découvrirez l'héritage ancestral de fabrication du single malt, ainsi que les subtilités d'assemblage des blends et blended malts. Pour parvenir à ce niveau de reconnaissance, les écossais sont passés maîtres dans l'art de la distillation et du vieillissement en fût de chênes. A travers chaque bouteille, vous découvrirez une histoire singulière qui vous transportera avec ferveur sur ces terres riches en mystères à découvrir et en légendes à raconter.

205 résultats

Filtrer

Comment est fabriqué le whisky écossais ?

Une bien vaste question s’il en est, et ô combien passionnante ! Si l’histoire du whisky en Ecosse remonte à de nombreux siècles, et si chaque distillerie a ces propres particularités, il existe aujourd’hui de nombreuses règles qui définissent ce qu’est un whisky écossais. Mais, commençons par le commencement : La céréale. Un whisky est un spiritueux issu de céréale et titrant à 40% d’alcool minimum. Il est dit de malt s’il est issu uniquement d’orge maltée, et de grain s’il est issu d’un mélange de céréales diverses. Pour ce qui est du whisky écossais, c’est tout, il n’existe pas d’autres appellations concernant la céréale. Celle-ci est ensuite brassée, afin de transformer les sucres qu’elle contient en alcool, puis distillée afin de concentrer cet alcool. Pour un whisky de malt, seuls les alambics Pot Still sont utilisés. Le distillat obtenu (qui est translucide à l’origine) est ensuite obligatoirement vieilli en fût de chêne pour une durée de trois ans minimum. C’est ce vieillissement qui lui donnera sa couleur. Enfin, pour ce qui est des appellations, un brin complexe, on vous l’accorde, voici leur signification : On appelle single cask un whisky qui provient d’un seul et unique fût. Single malt (ou single grain) si c’est un whisky qui provient d’une seule distillerie (plusieurs fûts peuvent être assemblés au sein même de la distillerie). Blended malt si plusieurs fûts de whiskies de malt provenant de différentes distilleries sont assemblés. Blend si plusieurs fûts de whiskies de malt et de grain sont assemblés. Enfin, il vous arrivera de tomber sur des mention de Batch. Un Batch est un lot de fûts assemblés.

Qu’est-ce qu’un whisky tourbé ?

Un whisky écossais n’est pas forcément tourbé, mais un whisky non-écossais peut l’être ! Mais qu’est ce donc que cette fameuse tourbe dont certains amateurs raffolent ? C’est une matière organique végétale fossile qui provient de milieux humides et pauvres en oxygène. Certaines distilleries de whisky vont utiliser cette matière comme combustible pour fumer l’orge et ainsi obtenir un malt tourbé. Par ce procédé, la céréale va se charger en phénols, petites molécules riches en arômes complexes qui vont donner au whisky des saveurs bien spécifiques. On retrouve parmi ces arômes la fumée, le camphre, le terreux, le médicinal, le pétrolifère et bien d’autres choses surprenantes ! Si l’on trouve des whiskies tourbés un peu partout en Ecosse, l’île d’Islay est particulièrement réputée pour produire les plus tourbés d’entre eux ! Si au contraire ces saveurs vous effraient, mieux vaut vous tourner vers une région comme le Speyside, ou les Lowlands, qui, à de rares exceptions près, ne produisent pas, ou peu de whiskies tourbés.

En quoi le fût utilisé est-il important ?

Comme cité précédemment, un whisky écossais est obligatoirement vieilli en fût de chêne pour une durée de trois ans minimum. D’ailleurs, la mention d’âge affichée sur la bouteille est obligatoirement l’âge du whisky le plus jeune qui se trouve à l’intérieur, ainsi, votre 12 ans d’âge peut également contenir du whisky plus âgé. Concernant le fût, plus votre whisky passera de temps à l’intérieur, plus celui-ci le marquera de son emprunte. Ainsi le choix du fût est crucial quant aux arômes que vous souhaitez apporter au distillat initial. Dans le monde du whisky, on trouve régulièrement des vieillissements en fûts de sherry, qui regroupe sous ce nom les vins espagnols mutés (xérès, oloroso, pedro ximenez, etc…) : ceux-ci vont donner au whisky des arômes qui vont des fruits rouges aux notes torréfies en passant par les fruits secs, ou encore les épices. Ils donnent par ailleurs une couleur tirant vers le rouge ou le brun au whisky qu’il contient. On trouve aussi, en grande majorité l’utilisation d’ex fûts de bourbon, ce whiskey américain à base de maïs. Ces fûts sont souvent vecteurs de notes pâtissières, vanillées, et marquent beaucoup moins le distillat initial qu’un fût de sherry. Bien sûr, de nombreux autres fûts (fûts neufs, fûts de vin, fûts de rhum, etc…) sont utilisés dans le vieillissement du scotch whisky mais la réglementation impose que ce soit uniquement des fûts de chêne.

Nos whiskies d’autres pays

Les Grands Alambics vous proposent également des whiskies réputés d’autres pays. Partez à l’aventure vers l’ouest et découvrez une sélection de whisky américain. Si vous avez envie d’exotisme, rien de tel qu’un whisky japonais qui vous fera voyager au pays du soleil levant. Vous adorez une fin de journée au Pub en écoutant The Pogues, le whisky irlandais est fait pour vous. Si votre cœur balance du côté des traditions mais aussi de l’innovation, un bon whisky français des familles semble être parfait.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. La vente d'alcool est interdite aux mineurs.