Whisky Français

Depuis le premier whisky produit en France par Warenghem, en 1984, le petit monde du whisky français a connu (et connait encore) une croissance exponentielle. Après la création du premier single malt français en 1998, l'Hexagone a connu la création de plusieurs distilleries de whisky les portant au nombre de 7 actives en 2000. Dix ans plus tard, 13 de plus viennent s'y ajouter mais c'est lors de cette dernière décennie que le whisky français explose puisque l'on se rapproche peu à peu des 100 distilleries actives. Seules trois règles sont imposées aux producteurs de whisky français pour prétendre à ce nom : Distiller une eau de vie de céréales, la faire vieillir pendant au moins trois ans sous bois, et ce sur le territoire français. Ainsi les différents producteurs ont le champ libre pour expérimenter et créer des whiskies classiques ou originaux. Sautez le pas et retrouvez la Distillerie du Vercors, la Distillerie des Hautes Glaces, Armorik ou encore Rouget de Lisle dans notre sélection !

35 résultats

On fait du whisky en France ?

Et bien oui ! Et ce depuis 1984 avec Warenghem et son tout premier whisky d’assemblage français ! Toutefois, s’il est vrai que la France n’a pas une culture du whisky et des spiritueux à la base, cela tend à évoluer. Si l’on dénombrait seulement une vingtaine de distilleries en 2000, ce nombre a quintuplé depuis ! Aujourd’hui, on trouve des whiskies (single malts, blended malts, blends, ryes…) produits aux quatre coins de l’Hexagone : En Bretagne, en Corse, dans le Jura, en Charente, en Alsace ou encore dans les Alpes. Qui plus est, nous avons la chance d’avoir des embouteilleurs indépendants qui se sont constitué un stock de whiskies produits en France qui n’ont rien a envier aux collections d’outre-manche. Il existe par ailleurs deux Appellations d’Origine Protégées en France : Le Whisky Breton, et le Whisky Alsacien !

En quoi le whisky français est-il différent de l’écossais ?

Le whisky écossais est régi par de nombreuses règles très strictes, lui garantissant son authenticité et sa qualité, mais empêchant toutefois la créativité des distillateurs de s’exprimer pleinement. En France tout cela est bien différent. Seules trois règles s’appliquent pour avoir accès à l’appellation whisky français : distiller une eau de vie de céréales, la faire vieillir en fûts pendant au moins trois ans, et le tout en France. Bien que cela tend à se durcir dans les années à venir (avec notamment l’obligation de brasser et de fermenter en France). Cette souplesse a l’énorme avantage de permettre aux diverses distilleries nationales de laisser libre cours à leur inventivité ! Ainsi, nous avons des distilleries qui utilisent diverses matières premières, et produisent aussi bien des single malts, que des ryes, des blends ou encore du whisky de blé noir. Les méthodes de distillation sont également très variées, certains utilisent des alambics charentais d’autre des colonnes ou encore plus original : Un alambic en inox à basse température opérant sous-vide ! Enfin, le nectar une fois distillé peut être vieilli dans diverses essences de bois ou encore dans des fûts de chêne ayant contenu des choses originales. En effet, en tant que pays du vin, du cognac, de l’armagnac, du calvados, du rhum et de bien d’autres délicieuses boissons, nous avons sous la main de très nombreux fûts de chêne disponibles ! Par ailleurs, nous avons également les forêts permettant de fabriquer ces fûts !

Comment choisir ma bouteille de whisky français ?

Si vous avez déjà parcouru plusieurs pages sur ce site, vous connaissez sans doute une partie de la réponse : selon vos goûts, votre budget, et vos attentes ! Que ce soit une bouteille à déguster rapidement ou à ajouter à votre collection, nous avons la chance d’avoir une grande collection de whiskies d’excellente qualité en France, tout dépendra donc de ce que vous recherchez. Si vous souhaitez un single malt qui se rapproche de la tradition écossaise, partez chez les bretons de Glann Ar Mor qui produit un whisky subtilement iodé intégralement vieilli en fût de bourbon , si vous préférez la tourbe, leur Kornog vous conviendra à merveilles. Vous n’aimez pas la tourbe et voulez quelque chose de plus original ? Testez le Sequoia single malt distillé sous-vide produit par la distillerie du Vercors. Vous voulez quelque chose de léger aux notes de fruits blancs et de fleurs ? La cuvée d’orge maltée “D’un Verre Printanier” sélectionnée par Benjamin Kuentz sera parfaite. En quête de retour aux sources, les whiskies de terroir de la distillerie du Domaine des Hautes Glaces mettent l’accent sur la céréale au coeur de leurs distillats. Vous voulez quelque chose de complètement différent ? Une bouteille de whisky BM vieilli en fût de vin jaune du Jura aux notes caractéristiques de noix ou de whisky pur blé noir de chez Eddu vous bluffera par son originalité !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. La vente d'alcool est interdite aux mineurs.